Rue du Poirier d'encre

"Poirier d'encre" est une évolution de "Pierrier d'encre", nom que portait ce lieu d'où l'on extrayait de belles meulières foncées qui servaient à la constructions des caves à vin, aux XVème et XVIème siècles. Il y avait alors de nombreuses vignes fournissant la "piquette" qui servait de boisson aux paysans de l'époque. Plus tard, les poiriers remplacèrent les vignes pour fournir la boisson. L'exploitation des meulières cessa et les terrains du "Pierrier d'encre" se couvrirent de poiriers qui avaient une sève foncée, comme de l'encre. Petit à petit, le "Pierrier d'encre" évolua pour donner "Poirier d'encre".


Allée du Manège
Ce nom fut donné à la voie desservant le dernier lotissement créé sur les terrains de l'ancienne ferme Lemarié; sur ces terrains il y avait autrefois un manège (photo) dont le nom de l'allée perpétue le souvenir.

Rue de la Butte aux graviers

anciennement : rue Nouvelle
Lorsque Monsieur Robert Lemarié vendit les terrains entourant cette voie, à partir de 1967, sur les plans transmis en mairie il indiquait "rue nouvelle", au sens de nouvelle rue. Cette appellation perdura jusqu'au milieu des années 1980, époque à laquelle un changement de nom fut proposé car: cette rue n'était plus très nouvelle et d'autre part certaines confusions se produisaient avec une rue nouvelle à Montfort. Par référendum les riverains choisirent le nom de "Rue de la butte aux graviers", du nom d'un lieu-dit voisin du Poirier d'encre.