Pendant plus de cent ans, de 1860 à 1967,
la mairie et l'école vont se partager les mêmes bâtiments.

C'est de 1809 que date l'ouverture à peu près régulière d'une école pour les enfants des deux sexes à Méré. A cette époque, un habitant de la commune quelque peu lettré, sabotier de son état, le Sieur Pierre Cadiou, recevait chez lui jeunes garçons et filles pour leur apprendre à lire, écrire et compter. Le mobilier scolaire était très rudimentaire ; des tables horizontales ordinaires, plus ou moins commodes, pour les élèves qui écrivaient ; des bancs seulement pour les autres.

Vers 1825, l'école fut transférée dans un pièce non occupée de l'église paroissiale. En 1833 fut mise en vigueur la loi sur l'enseignement primaire qui rendait obligatoire l'existence d'une école publique dans chaque commune. Pierre Cadiou refusa d'aller passer trois mois à l'École Normale, ouverte à Versailles, pour s'y pourvoir d'un brevet régulier et continuer ensuite sa profession d'instituteur. Il fut considéré comme démissionnaire et remplacé le 19 décembre 1834. Le nouveau maître, pourvu du brevet réglementaire, exerça d'abord à l'église, comme son prédécesseur, puis dans un local, loué par la commune, au centre du village.

En 1842, la commune songea à se doter d'une maison d'école qui soit sa propriété. Elle acheta une parcelle de terrain avec quelques vieux bâtiments. Ceux-ci furent restaurés et appropriés à leur nouvelle destination. On établit la salle de classe au rez-de-chaussée et le premier étage composa le logement de l'instituteur. Cette première maison d'école municipale fut inaugurée en 1845.

Le premier maire de Méré, M.Camelot, fut élu en 1792. Où se tinrent les réunions municipales les premières années ? En 1835, lorsque l'école libéra la pièce de l'église, la mairie s'y installa. Le temps passant, ce local très vétuste appelait d'importantes réparations de plus en plus indispensables. Le Conseil décida alors de réaménager le bâtiment d'école pour y recevoir les deux institutions.

Les Maires de Méré depuis 1792
En 1860, la mairie fut installée au premier étage, au-dessus de la salle de classe ; une aile avait été ajoutée, à la partie Est de l'édifice, pour constituer le logement de l'instituteur.