LES EVOLUTIONS DE L'EGLISE

A partir de l'église originelle:

- construction au XVème siècle
d'une chapelle (A) dans le coin nord-est (datation d'après la forme de la voûte), et d'une extension
( (B1) + (B2) ) au sud,
- puis au XVIIIème siècle du bas-côté sud (D) et d'une extension (E),
et au XIXème, du bas-côté nord (C).

* * *
Les évolutions du bâtiment s'accompagnaient d'une évolution des fonctions de certaines des parties, les ouvertures suivant ces évolutions.

Au XIIème siècle, il y avait une chapelle à la base du clocher qui était reliée à la nef par une arcade (1).

Au XIIIème siècle, à la création du cimetière, qui entourait l'église, on accédait à celui-ci par une porte (2).

Au XVème siècle, une chapelle prit place dans l'extension (A) ; on y accédait à partir de la base du clocher par une porte (3).
Au sud, l'extension (B1) +(B2) ouvrait sur la nef par trois arcades et était éclairée par une fenêtre (5), à l'est.

Au XVIIème siècle, la chapelle (A) devint la sacristie, et c'est à cette époque qu'y fut installé le meuble du mortuologe. La porte (3) est obturée et une nouvelle (7) est ouverte pour accéder directement à partir du choeur.

Au XVIIIème siècle : Une cloison est construite pour isoler la partie (B1) et en faire une petite salle de réunion à laquelle on accède de l'extérieur par un nouvelle porte (8).
- Pour installer les boiseries du chœur, les arcades (1) et (4) sont bouchées et remplacées par des portes intégrées dans cette nouvelle ornementation.
- Le mur sud donnant des signes de faiblesse sous le poids de la charpente et de la toiture, celles-ci sont revues, le mur sud est renforcé et pour le soulager un second mur est élevé en contrefort, créant ainsi un bas-côté (D) qui agrandit l'église au sud.
- Un local (E) est construit dans le coin sud-est et, pour ce faire, la fenêtre (5) est bouchée. Ce local servira, au début, de débarras pour l'église ; il servira d'école de 1825 à 1835, puis de mairie, de 1835 à 1860. Tombant en ruine il sera démoli en 1870.

Au XIXème siècle, le mur nord étant dans le même état qu'était celui du sud au XVIIIème, la même solution y est apportée créant un bas côté nord (C) empiétant sur le cimetière. La porte (2) perdant son usage, du fait de ce bas-côté, sera bouchée et une nouvelle porte d'accès au cimetière créée (6).

Au XXIème siècle, une importante restauration en 2009/2010 rouvre l'arcade (4) et remet la partie ((B1)+(B2)) en sa configuration du XVème siècle, sans rouvrir la fenêtre (5).