Hugues Capet créa, en 970, l'Abbaye de Saint-Magloire
, la fit doter de biens issus du domaine royal et situés essentiellement dans les actuelles Yvelines ; le transfert de certaines prérogatives royales sur les terres allouées accompagna cette dotation.

Certains biens de cette dotation, prélevés sur la paroisse de Méré-Saint-Denis, furent constitués en une nouvelle paroisse, Méré-Saint-Magloire. Ces deux paroisses cohabitèrent, en se partageant l'église, jusqu'en 1777, date à laquelle elles furent réunies par décision du Conseil du Roi.

Les biens de l'abbaye étaient, au début, gérés à partir de la "Seigneurie de Méré " où se trouvaient une maison d'hôte et une grange dîmeresse.

Au XIIème siècle Méré-Saint-Denis passa sous la coupe des Comtes de Montfort, alors que Méré-Saint-Magloire était sous l'autorité des moines avec prérogatives royales, d'où certaines confrontations entre ces deux autorités.